Annonces No 1 Annonces Ads
adgh
diffuseurs
diffusion Annonces No 1 : l'impact d'un réseau national, l'assurance d'une + large diffusion  ... voir liste des diffuseurs


accès annonceur
les annonces
par thèmes
régions
+ d'info

Guides pratiques
Auto moto
argus gratuit
Habitat
Conseils
Formulaires
Questions
Contacts

la Météo
Tourisme
au Féminin
les Boutiques
T V Télé le Cable
A la Une : Presse

Sports en ligne
International
Chroniques
ConsoMag
Pratique
































 
Les Chroniques de René Saens voir aussi : Presse à la Une
la liste des chroniques  ligne éditoriale ?   RS ?
Un "fait divers irakien" qui ne ressemble à aucun autre ! Faraj Rahho, l'enlèvement et la mort de l'archevêque chaldéen de Mossoul - Chronique de René Saens
   

Nous ne saurions rendre compte ici de tous les drames qui, au quotidien, secouent la planète. L'esprit qui nous anime risquerait d'y perdre le goût de vivre que nous affectionnons. Dans le cas précis pourtant, comme dans d'autres probablement, nous ne pouvons laisser passer sans réagir.

La colère est là, présente, sourde et tenace, mêlée à l'émotion. Nous savons que certains faits tombent sous les feux de l'actualité, tandis que d'autres n'auront droit qu'à une brève en page intérieure. Notre rôle consiste aussi, probablement, à rééquilibrer, à hiérarchiser, à redonner cette place due à l'information significative et signifiante, ainsi qu'aux hommes qui la font, dans le cas présent bien malgré eux.

Plutôt que de l'évoquer au passé, nous en parlerons au présent. La mort de l'Archevêque chaldéen de Mossoul nous émeut profondément. Elle nous atteint directement. Elle nous touche même en plein coeur, mais, pourtant, n'ébranlera pas notre détermination à faire face à des criminels, puisqu'elle vient renforcer nos convictions !

Nous ne connaissions pas Faraj Rahho. Cependant, nous percevons bien qu'il y a, dans sa disparition tragique, quelque chose de plus inhabituel encore que ce qui se trouve inscrit à l'article ordinaire de la mort. Quelque chose qui recouvre un crime odieux, innommable. Sinon à parler de crime contre l'humanité. Une humanité qui, de toutes ses fibres, récuse cette inhumanité qui lui est infligée.

Une ressemblance troublante, aussi, avec l'assassinat des sept moines trappistes du monastère de Tibhrine en Algérie. Après avoir été enlevés et séquestrés en mars 1996, ils avaient été, en fin de compte, assassinés, deux mois plus tard.

Ici, une similitude de scénario. Mgr Faraj Rahho est tombé dans un guet-apens le 29 février 2008. Deux de ses gardes du corps, ainsi que son chauffeur y ont trouvé la mort, tués par balle. Deux semaines plus tard, le 13 mars, le corps de l'évêque a été, à son tour, retrouvé, mort (sans pour autant que l'on sache ce qui lui est réellement arrivé pendant sa séquestration). Il s'ajoute à la liste de prêtres rançonnés, torturés, parfois même égorgés.

Faraj Rahho nous est décrit comme un homme
jovial et courtois, engagé pacifiquement dans sa foi. Un homme dont le rameau d'olivier qu'il tenait encore entre les mains, quelques jours seulement avant son enlèvement, aura paru bien dérisoire aux yeux de ses ravisseurs et assassins.

Au-delà de ce "fait divers quasi-ordinaire en Irak", posons trois interrogations :

. Une d'abord à l'adresse de ces islamistes "fous de Dieu", infiltrés de maffieux, en réalité de vrais "possédés du diable", qui parviennent à tuer des religieux au nom d'un Islam d'un autre temps, dont l'intolérance et la violence sont issues d'une société plus que moyenâgeuse. Des êtres habités par un obscurantisme révoltant et répugnant. De cette pauvre qualité d'êtres humains, que méritent-ils d'avoir hérité de la vie, sinon d'être possédés à leur tour par une mort qui a déjà fait son oeuvre en eux ?

. Pour la communauté chrétienne d'Irak, forte de près d'un million de personnes avant l'intervention américaine et maintenant réduite au tiers de ce quel fut après que ses églises et maisons aient été sabotées et incendiées (pour rançon de leur survie, les deux-tiers de ses membres sont partis dans des pays limitrophes, dont la Syrie et la Jordanie), quel avenir maintenant ? Un nettoyage ethnique et religieux en bonne et due forme, à propos duquel nous aimerions bien entendre, aussi, Bernard-Henri Lévy, Simone Veil (en quête d'une nouvelle mémoire et d'une perception d'aujourd'hui, autrement dit du... présent) ou même encore Bernard Kouchner !

. A George Bush, "faux pacificateur et poker menteur" qui
, en même temps que ses chars d'assaut, pensait pouvoir faire jaillir du sable une "démocratie de l'or noir", quelle perspective ou champ de ruine confessionnel peut-il espérer laisser en héritage avant même la fin de son mandat ?

Une agression barbare et lâche : une vie arrachée, volée... qui devient symbole de résistance et de renaissance !

Nous l'avons dit, et nous le portons encore une fois devant l'écho, de même que, avec d'autres, nous le remettons au souffle du vent de l'Histoire qui en assurera la transmission. Cette perte touche notre sensibilité, nous heurte et nous attriste profondément. C'est
un cri que nous entendons, suivi du bruit sourd, celui d'un corps qui tombe sans ménagement sur le sol. Nous sommes sous le choc de cette douleur insupportable qui nous fait sortir les larmes du corps.

Nous nous retrouvons face au vide de l'instant qui s'éternise, celui que repousse au-delà de lui un frère en humanité à qui des infâmes viennent d'arracher le dernier souffle... Un vide que lui ou d'autres déjà pour lui s'évertuent à combler de plénitude !

La mort d'un homme, oui assurément. Un arrêt provisoire de la vie physique, devrions-nous dire plutôt. Pourtant, cette vie, votre vie Monseigneur, celle qui vous appartient ou que vous avez reçue en prêt, nous apparaît tellement accrochée à vous, même si (et parce que, plus encore) elle vient de changer de nature.

Elle demeure
là, rivée en notre coeur et, plus que jamais, enracinée dans notre âme collective ! Cela, vos ravisseurs et assassins le pressentent déjà. Dans leur pauvre et misérable déchéance, ils ne pourront jamais vous la ravir... JAMAIS. Elle se trouve tellement hors de leur portée ! 

René Saens,
14 mars 2008.

• consulter les autres chroniques

laisser un message ou un commentaire -
(en précisant la rubrique ou thématique)
   
© Annoncesno1.com - le magazine, mars 2008.
 
Voir aussi les chroniques Solidarité :

0 Pourquoi ?  0 Comment ?  0 Les challenges de l'humanitaire  0 Solidarité  0 Actions


..................................................................................................................

Pour nous faire part du type d'information que vous souhaiteriez retrouver dans cette rubrique :

.................................................................................................................


* M6 free le Point le quotidien auto
Autojournal, webcarcenter, la Poste

Auto-occasion, turbo.fr, tiscali ...
diffuseurs Nouvel Obs annonces de particuliers
AnnoncesNo1 moto-occasion  tiscali
Mixad (+ 600) auto-evasion 3d-immo

conditions mentions  contact liens annuaires

© Conception : T.i. Communication 2004-2013







large diffusion
medias nationaux
&principaux portails

voir la liste

diffuseurs

annonces
mutualisées
multi-supports
( + 1.000 sites )

   GRATUIT !
Cote argus
 











Part.: Petites annonces auto-moto bateau immobilier annonces argus auto argus moto mixannonces maxannonces edrs .
   hit annoncesno1