Annonces No 1 Annonces Ads
zn
diffuseurs
diffusion Annonces No 1 : l'impact d'un réseau national, l'assurance d'une + large diffusion  ... voir liste des diffuseurs


accès annonceur
les annonces
par thèmes
régions
+ d'info

Guides pratiques
Auto moto
argus gratuit
Habitat
Conseils
Formulaires
Questions
Contacts

la Météo
Tourisme
au Féminin
les Boutiques
T V Télé le Cable
A la Une : Presse

Sports en ligne
International
Chroniques
ConsoMag
Pratique
































 
Les Chroniques de René Saens voir aussi : Presse à la Une
la liste des chroniques  ligne éditoriale ?   RS ?
FRANCE : Une mémoire pour des "Enfants soldats" de l'Holocauste  !?
Quel avenir et éducation pour nos enfants ?
Chronique de René Saëns
 
Cette idée vous a, probablement un jour ou l'autre, traversé l'esprit. Vous l'aviez cependant toujours redouté, sans jamais oser croire que cela pourrait arriver : le dernier verrou vient-il de sauter ?

Jusqu'à ce jour, l'Ecole, ce haut lieu d'apprentissage de la vie, avait été soigneusement préservée des querelles fratricides et des bruits de bottes, pour mieux permettre à nos enfants d'y étudier dans la sérénité. Nous avions eu la faiblesse ou, plus exactement, la force de penser qu'ils pourraient - progressivement - y acquérir les outils d'analyse, ainsi que les rudiments d'un humanisme républicain qui, en certaines circonstances, ont cruellement manqué aux générations précédentes.

Si l'on en croit les déclarations, certainement hâtives et bien imprudentes de Nicolas Sarkozy, Chef de l'Etat en exercice, lors du Dîner du CRIF
(Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, le 13 février 2008), cette neutralité, qui a pourtant fait ses preuves, pourrait être remise en cause.

g3

En effet, il ne s'agirait rien moins que de vouloir faire porter l'esprit d'un enfant Juif mort pendant l'Holocauste (Shoah) par chaque enfant scolarisé en CM2. Nous avons, hélas, compris toute la nature choquante d'un tel propos. Identifier l'esprit d'un enfant vivant à celui d'un enfant mort dans des conditions atroces ! Une identification y-compris dans son itinéraire et parcours, célébrée dans un rituel qui ne laisserait apparemment rien au hasard !? Autrement dit, 'tuer psychologiquement et psychiquement' à ses dix ans l'enfant qui ne l'a pas encore été ! Idée révoltante, répugnante et macabre s'il en est. Une perspective d'éducation négative née dans l'esprit perturbé de ceux qui, à l'évidence, n'ont rien compris au sens de la VIE (ce qui ne peut être le cas des membres de la communauté juive ou de croyants d'autres confessions d'ailleurs).

Essayons, à notre tour, de soulever ou d'entrouvrir le couvercle de la boîte de Pandore... Nos enfants, "enrôlés de force dès l'âge de dix ans", devront-ils, aussi, se lever comme un seul homme aux premières "dé-mesures" d'un hymne national qui n'est pas sans nous poser problème ? Dans quelle perspective ou quel alignement ?
Pour lutter contre qui ou pour entreprendre quelle nouvelle croisade ?

" Un sang impur pour abreuver nos sillons !" ? Est-ce bien la "motivation identitaire" que nous avons à proposer à nos "ex-têtes blondes", à ces "futurs tueurs" (ceux à qui l'on aura dit de le devenir pour sauver leur peau), bref à
nos "futurs enfants soldats" ? Allons-nous renoncer à leur inculquer l'Espoir en la Vie, ainsi que l'envie de croire en la dignité humaine ? Les laisserons-nous s'engager, contre notre volonté et pour leur perte, sur les chemins hasardeux de la désespérance macabre prônée par certains ?

Pouvons-nous 
trouver, ensemble, une perspective moins tragique au sillon que nous souhaitons tracer dans notre Histoire ?

Les symboles, tiens, parlons-en, pour... les remettre en cause ! Un hymne national... caduc ! Devons-nous lui substituer un nouvel hymne à la Liberté et à la Fraternité ou, à l'inverse, comme les Espagnols, renoncer à en chanter les couplets... par crainte de tenir des propos d'un autre âge ou non consensuels ? 


D'ores et déjà, disons NON au macabre et aux contre valeurs de l'Education négative, pour mieux dire OUI à ce en quoi nous osons croire !

Pour ne pas vous saper le moral (puisque d'autres s'en chargent très bien), nous ne voudrions pas vous quitter sans une pointe d'humour et de sérieux à la fois (Nous savons combien çà vous coûte, à vous-aussi, mais pensez au nombre de jeunes que, ensemble, nous allons pouvoir sauver du suicide et de la mort programmée !)

Vous l'avez compris : c'est à la fois un coup de gueule et un coup de coeur que j'ose exprimer ici, pris sous le feu... de l'émotion nécessaire destinée à stimuler les imaginations endormies (?) Alors, allons-y ! Soyons donc (un peu) fous et, en tous les cas, toniques ! Marchons d'un pas décidé vers... la Victoire remportée sur nos vieux démons et vieilles lunes ! Comptons jusqu'à trois, puis... Allons-y ! (**)


ght

HYMNE A LA LIBERTE ET A LA FRATERNITE

 
[ I ]

Frère, la VIE t’engage
Par-delà tous les espoirs.
Marche la tête haute,
Chemine vers la victoire.
De partout à tes côtés,
Avec sa passion bien née,
L’armée de tes compagnons
Emporte fougue et raison.


[ II ]

Mon frère, ton cœur enrage,
Libère tes talents cachés
Dont le mépris repousse
La grande beauté.
De tes combats souverains,
Glorieuse liberté d’airain,
Prêtons bonne fortune,
Tes titres feront la Une.


[ III ]

France, de partout l’on dit
Par ton respect des Nations,
Tu ne suscites à l’envi
Que de nobles ambitions !
Tu n’entretiens les forces
Aux libres exercices
Que pour servir le meilleur
Aux chants dictés par l’honneur.


[ IV ]

De nos libres conquêtes,
Avec tout autant de raison,
Tu transformes la quête,
De divisions, en Nation.
De l’espace le plus noir,
Au lendemain d’un grand soir,
Tu ouvres le nouvel âge
Vers la lumière des sages.


Si les paroles précédentes
Vous semblent trop violentes,
Voici le refrain... plus soft,
Version cantique ?



Frères de France, (*)
Oeuvrons tous ensemble.
Relevons les défis
Et transformons nos vies.
Gageons sur notre sang
L’Amour de nos enfants.
Frères de « France », (*)
Marchons tous ensemble.

Refrain alternatif et final :

Frères du Monde,
Oeuvrons pour le Monde..
Relevons les défis
Et transformons nos vies.
Gageons sur notre sang
L’Amour de nos enfants.
Frères du Monde,
Engageons le Monde !


(*) L’auteur fait allusion ici à ce qui
     constitue, à son avis, l’esprit
     de la France et des « France »
     de par le Monde.


René Saens,
le 18/02/2008

** Pas évident à mettre en musique et à chanter, nous le concédons volontiers (dans notre pays, nous avons tellement de tempos à accorder !) Cependant, avec vous, un jour, nous pourrions bien - ensemble - ... ENVOYER LE SON ! 

• consulter les autres chroniques

© Annoncesno1.com - le magazine.
 
Voir aussi les chroniques Solidarité :

0Pourquoi ?  0 Comment ?  0 Les challenges de l'humanitaire  0 Solidarité  0 Actions


..................................................................................................................

Pour nous faire part du type d'information que vous souhaiteriez retrouver dans cette rubrique :

.................................................................................................................


AnnoncesNo1 la régie d'annonces des principaux portails Presse et sites Internet
a négocié pour vous les conditions les + avantageuses sur les meilleurs supports
une + grande visibilité de votre annonce,  immédiatement disponible sur les sites*

* M6 free le Point le quotidien auto
Autojournal, webcarcenter, la Poste

Auto-occasion, turbo.fr, tiscali ...
diffuseurs Nouvel Obs annonces de particuliers
AnnoncesNo1 moto-occasion  tiscali
Mixad (+ 600) auto-evasion 3d-immo
___________________________________________________________
© Conception : Tecinfor Communication 2004-2011







UNICEF
Conférences Unicef : " On ne naît pas  violent,
 on le devient
. "

gtv
   





Part.: Petites annonces auto-moto bateau immobilier annonces argus auto argus moto mixannonces maxannonces edrs .
   hit annoncesno1