Annonces No 1 Annonces Ads
adgh
diffuseurs
diffusion Annonces No 1 : l'impact d'un réseau national, l'assurance d'une + large diffusion  ... voir liste des diffuseurs


accès annonceur
les annonces
par thèmes
régions
+ d'info

Guides pratiques
Auto moto
argus gratuit
Habitat
Conseils
Formulaires
Questions
Contacts

la Météo
Tourisme
au Féminin
les Boutiques
T V Télé le Cable
A la Une : Presse

Sports en ligne
International
Chroniques
ConsoMag
Pratique
































 
Les Chroniques de René Saens voir aussi : Presse à la Une
la liste des chroniques  ligne éditoriale ?   RS ?
« Le salaire de la peur », c'est combien ? Pour une poignée de dollars ou... pour une fiche de paie à 1 $ ! Lettre et chronique de René Saens

NB - Complément d'information : Initialement, cet article a été écrit en anglais. Nous vous livrons ci-après sa version non expurgée, ainsi que sa traduction française.

Shadocks
Ci-contre : Le "salaire de la peur", vu par les Shadocks en action.

Une préfiguration de la société du XXIè siecle : Travailleurs exténués ou consommateurs pompés ?


(Commentaire, en forme de devise : il faut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas)

g3

Comme chacun sait (excusons bien volontiers les Méridionaux), sur notre littoral Atlantique, le vent vient de l'Ouest. Ainsi en va-t-il de la crise qui n'en finit pas d'aller et venir des deux côtés de l'Atlantique. Pourtant, qui pourrait laisser entendre que nous pourrions - ici - être "anti-américains" ? Bien au contraire, nous sommes, nous-aussi et à notre façon, des pionniers... du balayage et du dépoussiérage de l'information aseptisée. De plus, nous n'hésitons pas à écrire : "Que vive et prospère l'amitié Franco-américaine et le bateau France !", y-compris en pleine crise (en bon anglais : "God Save the French-American Friendship and French Ship!", even in times of crisis!)

Cette amitié et cette (meilleure) compréhension vaudront toujours mieux que le monde de frustations (associé à un manque chronique d'élévation d'esprit) que nous propose une finance mondiale déboussolée : celle qui a perdu tout sens de l'honneur, puisqu'elle en vient, aujourd'hui, à "mendier" son sauvetage auprès de "ses pauvres" et des Etats qu'elle continue d'appauvrir en les faisant crouler sous les dettes (En bref, tous ceux que, il y a quelques mois encore, 
elle voulait exclure du système...)

Aujourd'hui, nous avons même l'impression que - n'ayant, probablement, pas bien compris tous les enjeux -, elle continue, peu ou prou, d'agir de la même façon). Peut-être, est-ce nous (les citoyens de base, des Etats-Unis et de la "France d'en bas") qui n'avions pas bien compris ses intentions ? S'agissait-il d'une invitation à prendre part à une réussite fulgurante et époustouflante, formulée maladroitement (ou bien à un banquet républicain dont nous n'aurions vu, ni couleur, ni  - feu d' - artifices) ? Incidemment, qui entretient l'absence de leardership constructif ?

Quant on pense que, derrière cette Finance-là (celle dont on sait que, au cours des dix années précédentes, elle s'est largement payée sur la bête), il y a des hommes... Des hommes devant, autrement dit en première ligne, et d'autres derrière - en moins grand nombre - , dans le "back office" (les salles de marché) ! Ajoutons-y une minorité, encore plus restreinte, qui s'est auto-qualifiée à "tirer les ficelles" dans le but de "pomper les richesses" (ce que, en leur temps, les Shadocks
ne parvenaient pas à faire complètement). Voilà qui est confondant et, peut-être même, encore plus effrayant que dans les films de science fiction ou les contes pour enfants ?

Attention, donc, cher(e)s amis et concitoyens : nous devons redoubler de vigilance. En particulier, être attentifs à l'égard d'éventuelles tentatives émanant de faussaires, ceux-là mêmes qui nous ont conduits là où nous sommes, y-compris dans leurs commentaires d'accompagnateurs dociles et zèlés... et rémunérés comme tels. Comme tous ceux que l'Histoire a déjà condamnés, ils n'ont pas su... désobéir à temps pour réagir face à une propagande officielle démesurée. Ils feront tout (ils le font déjà) pour apparaître comme des sauveurs et des hommes dignes !

“The Wages of Fear”: How Much Do I Owe You? Some Bucks or... One $ Out of a Payroll!
A Letter By Rene Saens

« Le salaire de la peur », c'est combien ? Pour une poignée de dollars ou... pour une fiche de paie de 1 $ ! Lettre de René Saens.

Some months ago, extraordinary exponential salaries astonished
Main Street, so special bonuses granted to Chairmen (included Lehman Brothers President) Today, the wind or path to (the top) business has changed its direction. On November 19th, the big three auto execs were begging rescue plans. They were urging American Senate to approve a 25 billions bailout for survival. One of the top executives, Chrysler Chairman, was thriving on the hedge of an annual one dollar payroll!

Il y a quelques mois, l’homme de la rue allait de surprise en surprise en découvrant la croissance exponentielle des salaires et bonus spéciaux versés aux PDG (y-compris au Président de Lehman Brothers) Aujourd’hui, le vent ou la marche des (bonnes) affaires a changé de direction. Le 19 novembre, les responsables des trois principaux constructeurs automobile réclamaient des plans de secours. Ils priaient le Sénat américain de leur allouer un soutien de 25 milliards de dollars. L’un de ces « Top managers », le Président de Chrysler, se faisait même à l’idée de recevoir un dollar de salaire annuel !

Here a letter from France to comment and address these crucial issues, including a Letter of Offer, too.

Voici une lettre en provenance de France traitant de ces sujets cruciaux. Elle contient, aussi, une proposition d’embauche.

A Letter of Offer from France
Une lettre d’embauche en provenance de France

To: Each Big Tree American Auto Industry Chairman

A l’attention du Président de chacune des 3 grandes firmes automobiles américaines.


Dear Mr President,
Monsieur le Président,

I heard you were in great trouble due to the consequences of the financial crisis. American car industry is facing a lack of liquidities. You could have to suspend current commercial and industrial operations, thus, fail to fulfil your goals and objectives.

J’ai entendu dire que, suite à la crise financière, vous vous trouviez en grande difficulté. L’industrie automobile américaine doit faire face à un manque de liquidités. Vous pourriez avoir à suspendre vos opérations commerciales et industrielles, et, ainsi, ne pas pouvoir réaliser vos objectifs.

As a worker, too (an “intellectual” worker: analyst, economist and managerial economics consultant, this profile came out when I was typing up my resume for an Entrepreneurship carreer), I am sensitive to the problems which could result of redundancies for your employees. That is definitely true and, of course, not a joke for family workers.

En qualité de travailleur (travailleur « intellectuel » : analyste, économiste et consultant en management, profil dont mon CV d'entrepreneur individuel fait mention), je suis sensible aux problèmes qui pourraient résulter de la mise au chômage de vos employés. Cela ne peut, à l'évidence, être un sujet de plaisanterie pour les familles de ces ouvriers.

Even if I can’t solve all these problems, may I suggest the best in this particular case? In fact, I want you to have the opportunity to make a (better) living. 
Nevertheless, I am waiting for valuable references. All I really want is useful service and you can act according people needs.

Même si je ne peux résoudre tous ces problèmes, je propose de faire quelque chose pour vous en particulier. En fait, je veux que vous ayez la possibilité de (mieux) gagner votre vie. Néanmoins, je suis dans l'attente de références de qualité. Ce que j'exige réallement, c'est le côté pratique et utile de vos services et que vous agissiez en fonction des besoins des gens.

I am ready to hire you to run my own business (not only in the case you would be fired. I hope, you won’t). I know your price, terms and conditions, as the Press mentioned it: one dollar a year, that’s all (folks)! But I wouldn’t like to possibly serve years of prison time for abuse in taking advantage of a so depleted high profile managers market. 


Je suis prêt à vous embaucher pour diriger ma propre affaire (non seulement dans le cas où vous seriez licencié, ce que je n’espère pas) Ainsi que la Presse l’a mentionné, je connais vos prix, termes et conditions : un dollar par an, c’est tout (c’est la fin… sous-entendu des haricots) ! Mais je n’aimerais pas être condamné à quelques années de prison pour avoir abusé et tiré profit des conditions d’un marché aussi déprimé pour les cadres de haut niveau.

Then, here's my proposal: instead of giving you one dollar per year, I give ten times more: a one dollar monthly data bill. What about bonuses? You weren’t using that, were you? I know you don’t have anything demanding on your schedule… But, if you succeed in your new job, some fringe benefits and amenities are to be provided “for sure”. We can now talk about them. You could have a good treat from my private corporation, for example such as receiving an extra large party bag full of peanuts or a great French Poetry Book (I can teach you how to learn French, too)!

Alors, voici mes propositions : au lieu de vous verser un dollar par an, je vous offre dix fois plus: une fiche de paie de un dollar par mois. Que pouvons-nous convenir au sujet des bonus ? En règle générale, vous n’en demandez pas, n’est-ce pas ? Je sais que ces exigences ne sont pas à votre programme… Mais, si vous réussissez dans votre nouveau travail, quelques prestations et services en nature devront, « assurément », vous être accordées. Nous pouvons en parler maintenant. Vous pouvez percevoir un bon traitement de ma société, par exemple recevoir un sac extra large rempli de cacahuètes ou un superbe livre de poésie française (je peux, aussi, vous enseigner le français) !

I think the most important thing is this one: the right man in the right place. So, we must admit that we, both, have failed until now: you, “Man and Sir” as a carmaker Chairman and me, too, in environmental governance and sustainable development entrepreneurship (You know, “I have a dream”: I would like people to be friendly, healthy and most often joyful).

Je pense que la chose la plus importante est celle-ci : l’homme juste à la bonne place. Pourtant, nous devons bien admettre que nous avons échoué jusqu’à présent : vous, Monsieur, comme Président d’un constructeur automobile et, moi, en qualité d’entrepreneur favorable à l’Ecologie et au développement durable (Vous savez, « je suis un rêveur » : j’aimerais que les gens entretiennent des relations d’amitié, soient en bonne santé et se montrent plus souvent joyeux)

Should this ultimate proposal be the best: Why don’t we “swap” our job and tasks? Does the deal worth it? There are other benefits we could get: exchanging ideas, feelings, training and experience. What a great idea, "Wahoo!"! Here another “vital” question: How to survive the seven lean years? … Preparing the feast ones… The rational people are also in charge of the Poetry and (their, our) happiness.

Est-ce que cette dernière proposition ne serait pas la meilleure : Pourquoi n’échangerions-nous pas travail et tâches ? Est-ce que le marché en vaut la chandelle ? Quelle grande idée, « Super » ! Voici une autre question « vitale » : Comment survivre aux sept années de vaches maigres ? … Préparer les années festives… Les gens rationnels sont, aussi, en charge de la Poésie et du bonheur des gens.

Let's stop beating around the bush. Here, in a nutshell:

Ne tournons plus autour du pot. Voici, en un mot comme en cent :

I am pleased to offer you the position of Top executive within the Planning strategies department at my corporate foundation. The offered position is part-time beginning on 2009, January 1st at a salary of one $. You will be paid monthly.

Je suis heureux de vous proposer le poste de Responsable en chef du département de planification stratégique de ma Fondation d’entreprise. L’emploi est à temps partiel pour une prise de fonction au 1er janvier 2009, sur la base d’un salaire de 1 $ que vous percevrez mensuellement.

You may indicate acceptance of this position by signing below and returning a signed copy of this letter to me (see Business address) I would appreciate receiving a response to this offer. Should this not within one month, I will send my letter of offer to Bill Gates with terms of use agreement.

Vous pouvez confirmer votre accord d’acceptation de ce poste en signant cette lettre et en me retournant un exemplaire (voir adresse professionnelle). Vous m’obligeriez en acceptant cette proposition dans un délai d’un mois. A défaut, je serais amené à proposer ce poste à Bill Gates, aux meilleures conditions en vue d'un accord.

I hope hearing from you soon. “Let’s have a meeting” in New York, Detroit, Washington, Paris, The French Riviera or elsewhere on the Planet. Let’s open our offices to creative people.

J’espère avoir de vos nouvelles prochainement. Prenons rendez-vous pour nous rencontrer à New York, Detroit, Washington, Paris, sur la Cote d’Azur ou ailleurs sur la Planète. Ouvrons nos bureaux aux gens créatifs.

Merry Christmas to you and best wishes for health, “Peace & Love” and prosperity in The New Year.

Joyeux Noël à vous et meilleurs vœux de santé, « Paix et Amour » et prospérité pour la nouvelle année.

Yours, etc.
Officiellement vôtre,


Rene Rouzioux-Saens,
Nov. 20th, 2008
Le 20 novembre 2008

First written in English and translated in French by RS,
Rédigé en anglais et traduit en français par RS.


• consulter les autres chroniques

laisser un message ou un commentaire -
(en précisant la rubrique ou thématique)
   
© Annoncesno1.com - le magazine, novembre 2008.
 
Voir aussi les chroniques Solidarité :

0 Pourquoi ?  0 Comment ?  0 Les challenges de l'humanitaire  0 Solidarité  0 Actions


..................................................................................................................

Pour nous faire part du type d'information que vous souhaiteriez retrouver dans cette rubrique :

.................................................................................................................


* M6 free le Point le quotidien auto
Autojournal, webcarcenter, la Poste

Auto-occasion, turbo.fr, tiscali ...
diffuseurs Nouvel Obs annonces de particuliers
AnnoncesNo1 moto-occasion  tiscali
Mixad (+ 600) auto-evasion 3d-immo

conditions mentions  contact liens annuaires

© Conception : T.i. Communication 2004-2013






   
gtv


Part.: Petites annonces auto-moto bateau immobilier annonces argus auto argus moto mixannonces maxannonces edrs .
   hit annoncesno1